Avec ce volume 2, Kikobert continue d'apporter un air de fraîcheur
dans le répertoire des comptines avec
19 nouveaux titres drôles et entrainants...
Avec les participations vocales de
Natalie Tual, Liz Cherhal, Laurent Deschamps et Chel.

 

 



Il existe, dans les méandres de la toile du net, plusieurs Nicolas Berton : un restaurateur, un chimiste et même un ergothérapeute ! En fait, pour une fois, le net ne raconte pas de carabistouilles : Nicolas Berton, alias Kikobert, est un peu tout cela à la fois. Il cuisine les mots avec délectation, disant aimer les allitérations. Il triture les notes et les sons avec obstination pour les faire éclater en bouche. Il partage ses chansons avec tous les publics et nous savons qu’en ces temps obscurs la musique et la poésie sont de précieux médicaments.


Kikobert en est déjà à quatre albums pour les enfants. En 2007 paraît «Hector le facteur», puis en 2011 «Le monde diplodocus» et enfin, en 2014 «Lila et les pirates». Cela fait 13 ans que Nicolas Berton écrit, compose et chante pour le jeune public. En 2019, il opte pour le nom de Kikobert et conçoit, dans la foulée, le volume 1 des «Comptines de Kikobert».
Pour ce volume 2, patiemment mijoté pendant une année confinée, il s’entoure de ses complices fidèles. Ainsi, il retrouve Liz Cherhal, qui signe la musique de «Dans les bras de Mamie». Liz et Nicolas se connaissent depuis 2001 et leur complicité est sans faille. Ils travaillent régulièrement ensemble sur leurs projets respectifs. Également présent sur ce deuxième volume des Comptines, voici un autre complice, Chel. Nicolas aime sa voix caverneuse d’ «Alligator» et c’est le début d’une belle collaboration ! Quant à Natalie Tual, Nicolas a découvert son travail grâce à ses livres-CD «Bulle et Bob». Ensemble, ils interprètent deux comptines : «C’est qui sur la photo ?» et «Qui a dit au koala ?». Avec Laurent Deschamps, c’est une complicité de longue date : il chante «Le bateau à moqueur» sur l’album «Lila et les pirates». Nicolas chante, surle dernier album de Laurent, «Hmm ! C’est bon...pour ta planète». Tout naturellement, il fait partie des invités de ce volume 2, avec un joli duo sur «J’ai tout mangé».

Le fidèle Morvan Prat signe les arrangements. C’est un alchimiste du son, un sorcier des musiques, qui habille les chansons en osmose avec leur créateur. Cerise sur le gâteau, les illustrations sont signées Angélique O. car chaque CD deKikobert, en plus de séduire l’oreille, est un bel objet à regarder, à lire et à colorier.


Dans les chansons, on croise tout un univers composé de personnages attachants et drôles, à commencer par un père que son enfant trouve «Fort comme un ours», une maman hérisson qui fait la leçon à ses enfants pour ne pas finir en paillasson sur le goudron, ou encore un marteau piqueur malade. Il y a un second degré, que les bambins saisissent à la première écoute. Ainsi, la comptine «J’ai tout mangé» met en scène un enfant et sa gourmandise qui le pousse à manger les animaux avant de se rendre compte qu’ils sont en chocolat ! Le burlesque continue avec un alligator qui fait semblant de dormir (« Il ne faut jamais rire du crocodile avant d’avoir traversé la rivière ! », dit un proverbe camerounais), une abeille à fleur de pot qui ne veut pas se voir vieillir, un chien fou, un pélican qui transporte n’importe quoi, une petite souris qui a
perdu une dent, une montgolfière qui emporte un coq, un canard et un mouton, des papillons sur le bout du nez, un koala et, pour finir en beauté, un pangolin ! Pas de raton-laveur dans cet inventaire digne de Prévert mais retenons aussi une jolie chanson sur les mamies et une autre sur les bébés qui grandissent au fil du temps et des photos.


Kikobert aime jouer avec les mots, comme dans «Tout tourne», qui rappelle «Les coups» du 1er volume (et nous ramène aussi aux «Points» de Nougaro et au «Tour de reins» de Félix Leclerc, excusez du peu). Enfin, petits et grands croquent la vie avec «Croque la pomme» et suivent même la transhumance et les cloches des vaches durant leur longue marche du village aux alpages !Les enfants adoreront ces comptines courtes, drôles, rythmées, entraînantes, pleines de références, et attendront impatiemmentle volume 3 de Kikobert !

Nicolas Céléguègne